L'histoire du matelas : du foin à la mémoire, de la laine au coton

Nous sommes-nous déjà demandé, lors de nos moments de détente et de repos, quelle est l'origine du matelas, cette surface douce et confortable sur laquelle nous passons au moins les trois quarts de notre vie ?

Le problème que cette invention visait à résoudre est facile à deviner : se reposer tranquillement et recharger l'énergie perdue pendant la journée, sans avoir à se soucier des maux de dos et des douleurs le lendemain matin.

Et pourtant, pour atteindre cet objectif, l'histoire a dû faire de nombreux tests, donner naissance à de nombreux modèles et endurer quelques nuits blanches avant de pouvoir trouver la solution.

 

Le terme matelas est dérivé de l'arabe et, plus spécifiquement, voit son origine dans le mot مطرح, prononcé Matrah, qui signifie littéralement se lever ou se jeter.

Pendant les guerres des Croisés, les soldats chrétiens ont commencé à mettre en pratique la coutume arabe de dormir sur un oreiller reposant sur le sol. C'est pourtant dans le Néolithique que se situe l'origine des premiers matelas, constitués initialement de simples piles de feuilles et de broussailles recouvertes de peaux d'animaux.

 

Entre 3000 et 1000 av. J.-C., les anciens Égyptiens commencèrent à produire des surfaces surélevées avec des arcs de branches de palmier pour se protéger des ravageurs et des serpents sur le sol, reposant dans des lits de laine, couverts de lin, et, dans certains cas, avec des prototypes de "coussins" constitués par un support en bois ou en pierre.

Dans la Rome antique, les matelas étaient généralement constitués de sacs en tissu remplis de matériaux tels que la paille et le foin et, pour les plus riches, de plumes d'oiseaux et de laine, soutenus par des structures surélevées en bois, métal ou ivoire et soutenus par des cordes.

Dans le monde oriental, en particulier au Japon, en Corée et en Chine, les lits sont restés longtemps sur le sol, car de nombreuses activités, telles que s'asseoir, manger et dormir, se déroulaient sur le sol, ce qui permettait de rester au chaud en hiver et au frais en été.

 

Au début de l'époque médiévale, les lits étaient relativement simples et les matelas étaient rembourrés de paille et placés sur un cadre en bois.

Souvent, les pauvres dormaient encore sur des tas de paille, de foin ou de feuilles sur le sol.

Vers la fin de la période médiévale, les matelas remplis de plumes sont devenus beaucoup plus courants et populaires.

 

Les lits sont devenus de plus en plus ornés pendant la Renaissance, qui a vu la propagation du rembourrage composé de gousses de pois ou de paille, puis recouvert de tissus de velours, de soie ou de brocart, dans des motifs décoratifs élaborés, également utilisés aussi pour les rideaux.

 

C'est au cours de la Révolution industrielle anglaise, au XVIIIe siècle, que les premiers lits en fonte ont commencé à être utilisés, supportant des matelas en coton, un matériau qui à cette époque a commencé à remplacer la laine, étant plus léger et moins cher.

 

En 1895, Harrods a commencé à vendre par la poste les premiers lits à eau, conçus en 1873 par Sir James Paget à des fins thérapeutiques, pour éviter les escarres.

En 1871, le premier prototype de matelas à ressorts a été inventé par l'inventeur allemand Heinrich Westphal, une invention reprise plus tard et produite en série par Zalmon G. Simmons, fondateur de la Simmons Bedding Company.

Dans les années 1930, un fabricant de pneus fondé par John Boyd Dunlop a créé les premiers matelas en latex à partir d'émulsion de caoutchouc dans l'eau.

 

Au début des années 1960, les scientifiques Chiharu Kubokawa et Charles A. Yost ont mis au point, pour le compte de la NASA, une mousse synthétique de polyuréthane à retour lent, maintenant connue sous le nom de mousse à mémoire de forme, qui absorbe la pression de façon optimale pour protéger les astronautes des impacts et accroître ainsi la sécurité des sièges. C’est en 1991 que le premier matelas en mémoire entre sur le marché public.

Aujourd'hui, Dorelan contribue également au progrès technologique de l’univers du repos, grâce aux investissements en Recherche et Développement qui ont conduit à la création, avec la contribution de nombreux instituts de recherche italiens, de la technologie innovante MyForm Dorelan, ce matériau révolutionnaire hypoallergénique et respirant qui, grâce à sa capacité à épouser parfaitement les formes du corps, les soutenir et empêcher l'apparition de problèmes circulatoires et articulaires, assure un confort supérieur au repos en créant un sentiment de prise en main et de douceur durant le sommeil.

 

Découvrez les technologies MyForm Memory créées dans les laboratoires de recherche de Dorelan.

Nous utilisons des cookies techniques et analytiques et, après la manifestation du consentement, des cookies de profilage de tierces parties, pour permettre de pouvoir utiliser le site de manière optimale. Pour donner son consentement, appuyer sur . Pour de plus amples informations ou pour refuser d’accorder son consentement, LIRE ICI.
visa mastercard paypal